BABYLONES, MAUDE et LUDO PIN : 6e soirée des préliminaires!

Publié le 19 mars 2013 – Plus que deux soirées de préliminaires avant de connaître quels seront les neuf demi-finalistes de la 17e édition des Francouvertes présentées par SiriusXM. Le lundi 11 mars, Marcie, Maxime Lefebvre et Sylvia étaient sur scène tentant d’accéder au convoité palmarès. Seuls Marcie et Maxime Lefebvre y sont parvenus en se positionnant  respectivement en 2e et 8e position. Le lundi 25 mars, ce sera au tour de Babylones, Maude et Ludo Pin de se lancer dans une opération charme auprès du public et du jury de l’industrie lesquels se partagent le vote à 50 % de la note. Au terme de cette première et déterminante étape du concours, 21 groupes et artistes, à raison de trois par soirée, auront présenté leurs compositions originales au cabaret du Lion d’Or. C’est lors de la dernière soirée de la première ronde — le lundi 1er avril — que seront connus les demi-finalistes de 2013.

Tous les lundis, le public est invité à découvrir les artistes de la soirée en écoutant Le 4@6 de CIBL 101,5 Montréal et, dès le lendemain matin, à commenter ou à lire les commentaires sur les prestations des artistes sur le blogue de Bande à part au www.bandeapart.fm. Pour ne rien manquer de l’évolution hebdomadaire du palmarès et entendre des extraits musicaux de la cuvée 2013 des Francouvertes, voir des photos, et plus encore, c’est au www.francouvertes.com qu’il faut se rendre.

Pour cette cinquième semaine, le palmarès de neuf positions est :

1. Les Hay Babies

 

4. Dead Obies

 

7. KPLR

 

2. Marcie

 

5. Lazy Lovers

 

8. Maxime Lefebvre

 

3. Olivier Bélisle

 

6. Félix Lafrance

 

9. Cellos on fire

 

 Les artistes vous font une scène le 25 mars au Lion d’Or

Babylones est un groupe de rock influencé par le son des années 60 et 70, le rock britannique ainsi que la chanson québécoise moderne. La formation propose un son pop accessible, mais téméraire dans les formes et les sonorités. Les textes sont mis en avant et transportent les spectateurs dans l’univers inusité et désinvolte de la formation. Babylones n’hésite pas à déterrer les tabous et les contradictions de notre société tout en donnant envie de bouger les hanches. D’une chanson à l’autre, l’auditeur devient complice du groupe, à ses risques et périls. La formation réunit deux auteurs-compositeurs-interprètes, mais surtout deux amis : Benoît Philie (voix et guitare) et Charles Blondeau (batterie et voix), qui font de la musique et composent des chansons ensemble depuis presque 10 ans ainsi que Mathieu Edward (basse) et Benoît Parent (Le Grand Nord) aux claviers.

Mélancoliques et envoûtantes, les chansons de MAUDE nous transportent dans un univers à la fois doux, bruyant et lancinant où prennent vie des mélodies enivrantes. Évoquant l’amour et l’espoir, MAUDE jette tout de même un regard inquiet sur notre monde, nous rappelant sa fragilité et son éphémérité. En concert, entourée de ses musiciens, Les Garçons, elle nous livre un spectacle intimiste et authentique, nous racontant ce qu’elle est, ce qu’elle aimerait être et ce que nous sommes. La musique de MAUDE est rock, folk, parfois grunge, un brin boîte à chansons et toujours mélodique. C’est le mariage d’une voix douce et d’un son lourd. Des airs qui trottent dans la tête et des images qui s’imprègnent dans le cœur.

Français d’origine, installé à Montréal depuis trois ans, le jeune trentenaire Ludo Pin sort en mai 2010 un mini-album, Le temps nous dira. Il rencontre le réalisateur Navet Confit avec qui il enregistre son deuxième disque, Paris-Montréal, qui sera lancé en mars 2013. Avec une touchante sobriété, Ludo Pin pose sur le monde le regard perplexe de la génération X. Minimaliste, intimiste, jamais nombriliste, cet autodidacte s’est construit un univers de ritournelles non linéaires, d’alliances surprenantes et de mots simples. Sur scène, la chimie se passe à quatre musiciens. Décomplexés, leurs concerts donnent naissance au flirt de la chanson et de l’électro. Combinant instruments acoustiques, boucles hip-hop et échantillons en temps réel, ils enveloppent les spectateurs sans crier gare. À la frontière du chant, du rap et du spoken word, Ludo Pin pratique le « spleen ludique ».

Reconnu comme étant unique en son genre, autant en raison de sa diversité musicale que de sa formule de vote démocratique (50 % industrie – 50 % public), le concours Les Francouvertes offre une panoplie de prix aux artistes participants. Spectacles, heures de studio, bourses et appuis promotionnels et professionnels font partie des prix attribués parmi les 21 participants sélectionnés. Le grand lauréat, pour sa part, remportera la bourse SiriusXM – présentateur de l’événement – de 10 000 $ et une liste impressionnante de prix.

Ils sont rock, ils sont rap, ils sont pop, ils sont folk, ils sont électro. Ils sont paroles et ils sont musique et vous les découvrirez prochainement sur la scène du Lion d’Or : Propofol, LeGlobe, Les RétroRockets (1er avril).

Nouveauté cette année, les mordus de musique et de découvertes pourront se procurer la carte AMIS DES FRANCOUVERTES. Pour seulement 65 $, la carte donne droit à 11 entrées tout au long de l’événement. À utiliser seul ou à partager avec les amis, la carte pouvant être poinçonnée plus d’une fois pour une même soirée.

Des dates à retenir :

Au Lion d’Or : les préliminaires, tous les lundis du 18 février au 1er avril 2013 – les demi-finales, les lundi 15, mardi 16 et mercredi 17 avril 2013. Au Club Soda : la grande finale, le lundi 13 mai 2013.

Ne manquez pas Babylones, Maude et Ludo Pin au Lion d’Or – 1676, rue Ontario Est – le lundi 25 mars à 20 h (ouverture des portes à 19 h) – 8 $.